Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot - Le 24 janvier 2019 - 06h33
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot

Navigation principale :

  • Faire suivre cette page

Vous êtes dans : Château d'Hardelot > Actualités > Ces inconnus chez moi

Ces inconnus chez moi 1914 : quand les habitants du Pas-de-Calais ont rencontré les soldats venus des colonies britanniques.

Une résidence de création autour de la présence des soldats de l'Empire Britannique sur la Côte d'Opale pendant la Grande Guerre.

Le littoral du Pas-de-Calais a été pendant la Grande Guerre occupé par les troupes de l’Empire Britannique : il se transforme en un immense arrière front, relié aux tranchées qui traversent l’Est du département.
Le commandant en chef des armées britanniques, le général Douglas Haig installe son état major à Montreuil-sur-Mer, Etaples et les dunes environnantes se métamorphosent en un immense camp d’entrainement, accueillant jusqu’à 60 000 soldats et 10 000 lits d’hôpitaux. Au port de Boulogne-sur-Mer, c’est un flot incessant de bateaux : armes, soldats, ravitaillement… Dès la fin août 1914 la zone voit affluer les réfugiés Belges et ceux des départements occupés.
Chacun prend alors part à ces événements et les vies en furent bouleversées : accueillant soldats et réfugiés, prisonniers de guerre dans les ateliers et les fermes ; femmes, enfants, jeunes et vieillards prenant le relais des hommes partis au front… Les soldats venus du monde entier participent à cette guerre : indiens, canadiens, néo-zélandais, australiens, américains, amérindiens, africains, annamites. Sans oublier les travailleurs chinois embauchés comme main d’œuvre par les armées, ni les infirmières et auxiliaires anglaises, canadiennes, belges, néo-zélandaises.
Sur la côte, les hôtels de luxe et les magnifiques villas particulières du Touquet, Berck, Hardelot se transforment eux aussi en hôpitaux, ou en lieux de repos pour les officiers.
Des camps d’entrainement, hôpitaux provisoires, voix ferrées construites pour les va et vient incessants d’hommes, d’armes et de matériel, il ne reste rien : aucune trace dans le paysage, à part les cimetières aux tombes blanches, toutes identiques. Ce qui change, c’est, sur ces pierres gravées, la langue, l’écriture et les signes religieux.
Et dans les familles, les histoires qui se racontent.

La résidence de création

Françoise Barret est en résidence de création au Château d’Hardelot pour le projet Ces inconnus chez moi. Un travail de collectage ainsi que les recherches de témoignages sur les troupes internationales et en particulier coloniales donne naissance à des lectures spectacles qui mettront en valeur les archives, textes, let-tres, témoignages, journaux...
Françoise Barret est accompagnée d’Isabelle Bazin, chanteuse accordéoniste, qui chantera des chants de l’époque de différentes nationalités et ethnies ayant été chantés lors du conflit. Ces lectures seront « évolutives », elles pourront intégrer les témoignages apportés par le public, et aussi des archives ou souvenirs des lieux où les lectures seront présentées.

Calendrier

Dimanche 9, lundi 10 et samedi 11 novembre, à 17h

Projet soutenu par la Région Nord-Pas-de-Calais et le Département du Pas-de-Calais.

Liens externes

Blog Ces inconnus chez moi

cliquez ici

copyright 2010 Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits