Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot - Le 17 août 2017 - 10h03
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot

Navigation principale :

  • Faire suivre cette page

Vous êtes dans : Château d'Hardelot > Actualités > Exposition : Charles Dickens, The Inimitable

Exposition : Charles Dickens, The Inimitable

Publié le 15 avril 2011

Du 28 mai au 23 octobre 2011

Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 10h00 à 18h00.
Centre Culturel de l’Entente Cordiale : 03 21 21 73 65.

Tarifs : 2 € ; entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les étudiants, les demandeurs d'emploi et les bénéficiaires du RSA.

La France était un passage obligé pour Charles Dickens, le voyageur, le lecteur, le curieux. The Inimitable, comme on l’appelle Outre Manche, était aussi passionné par la Révolution Française, et les mouvements d’un peuple qui fait tomber le régime pour défendre sa liberté. Avec son sens aigu de l’observation et une fine analyse humaniste, non sans brocarder les travers humains, Charles Dickens a construit une œuvre qui donne à la foule sa démesure et aux individus leur singularité. L’Inimitable a influencé beaucoup d’écrivains. Il est encore une source fertile d’inspiration pour bien des auteurs actuels. Université du talent ? Permanence de l’Homme ?

L’exposition qui se tiendra au Centre Culturel de l’Entente Cordiale - Château d’Hardelot, du 28 mai au 23 octobre 2011, est une version française. Non pas pour les Français, exclusivement, mais avec une approche hexagonale. Nos amis anglais ne nous en tiendrons pas rigueur. Version française aussi parce que ni l’Angleterre ni la France ne seraient ce qu’elles sont s’il n’y avait pas, entre elles, de loin en loin, d’œuvre en œuvre, des échanges et des débats.

Cette exposition est conçue en partenariat avec le Dickens Museum de Londres et le Victoria and Albert Museum, montrera des objets et manuscrits qui seront pour la plus part pour la première fois exposée en France. Elle est organisée en prélude aux commémorations du bicentenaire de la naissance de Charles Dickens qui se dérouleront en 2012.

L’exposition Charles Dickens, The Inimitable est organisée par le Conseil général du Pas-de-Calais dans le cadre des commémorations internationales Dickens 2012.

Commissariat : Christine Huguet (Université de Lille 3)
Conception scénographique : Épatant
Coordination : Pierric Maelstaf et Cécile Rivière

Préteurs

Royaume-Uni :

  • Dickens Museum, Londres
  • Victoria and Albert Museum, Londres
  • The Dickens House Museum, Broadstairs
  • Guildhall Museum, Rochester
  • P. Fitzgerald collection, Medway Archives, Strood

France :

  • Bibliothèque nationale de France
  • Bibliothèque-musée de la Comédie française
  • Institut Mémoires de l’édition contemporaine
  • Archives municipales de Boulogne-sur-Mer
  • Bibliothèque centrale de Lille 3
  • Cinémathèque française
  • Archives départementales du Pas-de-Calais

La scénographie

La scénographie de l’exposition Dickens, à l’image des œuvres et documents exposés, témoigne de manière sensible la profusion et la multiplicité du travail de Dickens.

Les premières salles de l’exposition présentent sa vie et son entourage à la manière anglaise : le décor et l’accumulation des tableaux évoquent les intérieurs victoriens. En exergue sur les murs, des citations guident le visiteur, et lui dressent un aperçu de son enfance, de sa personnalité, de sa vie familiale, de son lien avec la Côte d’Opale, et enfin de sa mort.

Et enfin, en traversant la façade du chalet de Gad’s Hill, où Dickens se retirait pour écrire, le visiteur découvre la diversité de son travail et des domaines d’application de son œuvre. Entre écriture, spectacle et journalisme, l’espace est compartimenté, laissant entre chaque domaine des percées visuelles. Les manuscrits, les gravures, et certains de ces livres, sont ici à découvrir comme des trésors sous un éclairage très tamisé pour la bonne conservation de ces pièces d’exceptions.

Dans la suite de l’exposition, pour aborder l’œuvre et l’imaginaire de Dickens la scénographie devient immersive. Le Hall du château d’Hardelot, entièrement habillé de voilage blanc propose au visiteur une déambulation dans l’imaginaire de Dickens. Les personnages à taille humaine flottent dans l’espace, permettant au visiteur de se mêler à eux.

Conception scénographique : Épatant, conception graphique : Associations graphiques, conception décor : Keops

Parcours de l’exposition

Charles Dickens, le plus grand écrivain victorien, est aujourd’hui une référence bien qu’il ne soit plus aussi lu qu’il a pu l’être au 19e siècle. La force et l’urgence avec laquelle il a mené sa vie ne sont plus aussi visibles. En trois espaces bien défini, Charles Dickens, The Inimitable (version française) donne à voir à la fois la richesse d’une vie personnelle, entièrement tournée vers les siens, sa famille, ses proches, ses amours secrètes avec Ellen Ternan, mais aussi les nombreux voyages qui ont peuplé ses rêves et alimenté une œuvre riche de plus de deux mille personnages, aussi haut en couleurs que riches en humanité. Enfin, à travers toute son activité de rédacteur en chef et de romancier, son parcours dans l’écriture et la vie littéraire montre combien Dickens a participé à la modernisation du métier d’écrivain en maîtrisant toute la chaîne du livre et de sa diffusion, avec ses amis illustrateurs et son rapport direct avec le public, notamment par la publication en feuilletons.

Dickens intime

Après une enfance heureuse, c’est le choc : John, le père, est emprisonné pour dettes et Charles doit renoncer à ses études pour gagner de l’argent, en travaillant pour une usine de cirage. Là, il prend conscience des difficultés de la vie et de la nécessité de se battre pour diriger son propre destin. Il connaîtra bien plus tard la réussite, notamment en rencontrant la reine Victoria ou en acquérant Gad’s Hill, sa dernière demeure. De sa jeunesse à sa mort, Charles Dickens a été marqué par des personnes importantes, comme sa première fiancée Maria Beadnell ou Mary, la sœur de sa femme Catherine. Marié en 1836 avec Catherine Hogarth, il se séparera d’elle en 1858 pour l’amour d’Ellen Ternan, jeune comédienne tenue dans la clandestinité mais compagne de ses déplacements. De son mariage, il aura dix enfants qui souhaiteront suivre leur père lors de la séparation.

Les rêves et les voyages de Dickens

Loin de l’image d’un écrivain reclus, Charles Dickens voyageait beaucoup, en Angleterre, en France, en Italie, aux États-Unis espérant aussi s’installer en Australie, à un moment. Il fit de nombreuses rencontres qui, en plus des éléments de sa vie personnelle, alimentèrent une œuvre où les personnages secondaires sont tout aussi importants que les héros. Se promenant durant de longues heures, il prenait possession des lieux de l’intérieur, aux côtés de ceux, petits ou grands, qui en font la richesse, l’activité et parfois le ridicule. L’univers de Dickens est un monde rêvé, entre imaginaire et réalité, donnant à la fiction l’efficacité d’un miroir.

Dickens, écrivain

À partir de pièces jamais vues en France (brouillons, manuscrits, épreuves corrigées, premières éditions) sont rassemblées toutes les formes d’écriture et d’expression de l’écrivain. Parce qu’il a été rédacteur en chef, il a toujours pensé au livre comme un ensemble, maîtrisant toute la chaîne, depuis la conception jusqu’à la diffusion. À travers ses propres journaux (Household words, All the year round), il donne régulièrement, en feuilleton, ses propres romans, attentifs à connaître les désirs du public pour écrire la suite. De même, travaillant de concert avec les grands illustrateurs de l’époque (Robert Seymour, George Cruikshank), il rend ses œuvres très accessibles et populaires. Depuis toujours marqué par le théâtre, dont il tenta l’écriture dans sa jeunesse, il se fit aussi comédien pour des représentations en amateur et s’épuisa, dans les dernières années de sa vie, en des lectures publiques extrêmement prisées.

Voir le reportage vidéo de France Télévision.

copyright 2010 Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits