Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot - Le 09 décembre 2018 - 21h07
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot

Navigation principale :

  • Faire suivre cette page

Vous êtes dans : Château d'Hardelot > Actualités > Focus littérature / Mary Shelley

Focus littérature / Mary Shelley

Le nom de Frankenstein est connu dans le monde entier. Mais, bien souvent, on ne sait pas vraiment qui il est ni d’où il vient. Car Frankenstein n’est pas le nom de la créature qu’on imagine tous de premier abord, mais celui du savant qui lui donne vie. Le scientifique et le monstre sont, tout deux, le fruit de l’imagination d’une femme d’exception : Mary Shelley. Frankenstein ou le Prométhée moderne pose les questions de la place de l’homme face à la nature, de son pouvoir, de la souffrance, du rejet, de la vengeance et de la mort. Bien qu’il s’inscrive dans le mouvement gothique, le roman en renouvelle complétement les canons : préférant la terreur à l’horreur, le réalisme au merveilleux, l’introspection à la débauche de sentiments, Frankenstein est un roman d’une grande profondeur, qui témoigne de la vivacité intellectuelle et de la sensibilité de son auteur.

Ce focus littérature se propose de revenir sur la vie de Mary Shelley, à qui un atelier d’écriture est dédié en cette soirée du 31 octobre en l'honneur des 200 ans de la publication de son premier roman.

Biographie de Mary Shelley

Née en 1797, Mary Godwin est la fille d’un écrivain politique et d’une philosophe féministe. La famille vit sans grande fortune mais la jeune fille bénéficie d’une éducation très libre et très riche dispensée en partie par son père.

Elle rencontre le poète romantique Percy Shelley à l’âge de 16 ans. Celui-ci, âgé de 22 ans, héritier d’une famille noble, est déjà marié, mais il tombe amoureux de Mary. Il est également, déjà à cette époque, l’un des plus grands poètes romantiques et l’un des personnages les plus controversés de son temps. Mary tombe également très amoureuse de lui. Ils entament une relation et voyagent à travers l’Europe durant l’année 1814. Mary tombe enceinte de Shelley hors mariage et met au monde une petite fille prématurée qui ne vivra que quelques semaines. Elle retombe enceinte, toujours hors mariage, et donne naissance à un fils au début de l’année 1816.

En mai 1816, Percy Shelley, Mary et leur fils se rendent à Genève avec Lord Byron et quelques autres amis. Ils passent leurs journées à écrire et à faire du bateau sur le lac Léman. C’est lors d’une journée particulièrement pluvieuse et orageuse que Lord Byron leur propose, pour tuer le temps, d’imaginer un récit fantastique. C’est là que Mary jette les bases de son roman : Frankenstein ou le Prométhée moderne, elle a 18 ans. Percy Shelley la pousse à finir cette histoire et à la faire publier.

De retour en Angleterre en octobre, le couple apprend le suicide de la femme de Percy Shelley. Ils se marient le 30 décembre 1816.

En 1817, Mary Shelley met au monde un troisième enfant, Clara. Elle termine également l’écriture de Frankenstein et le publie anonymement en janvier 1818. En mars, le couple part pour l’Italie avec ses enfants qui meurent lors du voyage. Mary Shelley plonge alors dans une profonde dépression. Cependant, la naissance d’un quatrième et dernier enfant, Percy Florence Shelley, le 12 novembre 1819, lui redonne goût à la vie.

Au cours de l’été 1822, ils sont installés avec des amis sur la côte italienne. Percy Shelley en profite pour faire du voilier et visiter les îles au large. Lors d’une journée particulièrement tempétueuse, il reprend la mer, le bateau fait naufrage et meurt noyé. Ses cendres sont installées dans le cimetière non catholique de Rome.

Après la mort de son mari, Mary Shelley vit un an à Gènes puis rentre en Angleterre pour l’éducation de son fils. Elle décide de vivre de sa plume. Le père de Percy Shelley accepte de subvenir aux besoins de son petit-fils mais refuse de rencontrer Mary. Menant une vie désormais plus rangée, elle publie plusieurs romans : Mathilda en 1819, Valperga ou La vie et les aventures de Castruccio, prince de Lucques en 1823, Le dernier homme en 1826, The fortunes of Perkin Warbeck, A Romance en 1830, Lodore en 1835, Falkner en 1837. Elle a aussi publié des récits de ses voyages en Europe, des histoires pour enfants, des poèmes et des nouvelles. Elle a également fait éditer les poèmes de son mari Percy Shelley afin de faire rentrer son génie dans l’histoire.

La postérité de Mary Shelley

De son vivant, elle est reconnue pour son talent d’écrivain et pour ses publications dans leur globalité. Bien souvent, le public connaît aussi ses idées féministes et politiques très affirmées, fruits de son éducation et sa jeunesse, marquée par le libertinage, fruit de sa relation avec Percy Shelley et de son amitié avec Lord Byron.

Si aujourd’hui Mary Shelley est si peu connue c’est parce que l’époque victorienne s’est chargée de la réduire à la femme du poète, en faisant disparaître sa personnalité affirmée et intelligente. Le XXe siècle quant à lui s’est emparé de son chef d’œuvre, Frankenstein, en l’adaptant au théâtre, au music-hall, ou encore au cinéma, occultant ainsi le reste de son œuvre.

Cette année, un Biopic lui est consacré (Mary Shelley, de Haifaa Al Mansour, 2018, avec Elle Fanning). L’occasion est enfin donnée au grand public de découvrir la personnalité hors normes de Mary Shelley. Une jeune fille intelligente, cultivée, aux idées affirmées qui est l’auteure, à seulement 18 ans, d’un roman fantastique extraordinaire qui a révolutionné le genre.

Mathilde Tartare

Médiatrice culturelle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

copyright 2010 Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits