Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot - Le 28 mars 2017 - 08h12
Les informations contenues dans cette page ne sont valables avec certitude que jusqu'à cette date et heure.

Centre Culturel de l'Entente Cordiale - Château d'Hardelot

Navigation principale :

A propos

Contact

Centre Culturel de l’Entente Cordiale, Château d’Hardelot

1, rue de la Source
62360 CONDETTE
FRANCE

Tél. : +33 (0)3 21 21 73 65
Courriel

 

Pasdecalais.fr

 

Rejoignez-nous sur Facebook !

 

Tous nos flux RSS

 

 

 

Billetterie spectacle

  • Générer cette page en PDF
  • Faire suivre cette page

Vous êtes dans : Château d'Hardelot > Actualités > Hardelot TV > Napoléon à la sauce anglaise !

Napoléon à la sauce anglaise !

Jusqu’au 27 juin prochain, le Château d’Hardelot accueille l’exposition "Napoléon à la sauce anglaise". 49 planches pour présenter la propagande de 1749 à 1815 d’une Angleterre inquiétée par les mouvements révolutionnaires de son voisin français.

La crainte s'incarne dans un Napoléon conquérant et se traduit par une nuée de pamphlets et caricatures distribués par les amis des Anglais et les partisans des Bourbons. Mauvaise foi, injures, diffamations, analyse morale et politique se conjuguent au fil de l'exposition où l'on apprend notamment l'origine du mot "frog" (grenouille), usité en Angleterre pour désigner les décharnés et belliqueux Français.

Sébastien Hoyer, commissaire de l'exposition décrit et explique une première planche : les clichés ont la vie dure, de fait, cette planche de William Hogarth, datant de 1749, nous indique des clichés d'ordre tout à fait caractéristiques. Sur cette planche nous avons un soldat français, maigre et émacié, qui se rôtit des grenouilles et, préparant une invasion en Angleterre, nous prévoyons d'emmener un moine qui vérifie le tranchant de sa hache et emmène les instruments de l'inquisition de façon à convertir les anglicans. La nourriture et la politique sont deux thèmes constants. On les retrouve dans cette exposition, "Napoléon à la sauce anglaise".

Sébastien Hoyer passe à une autre planche : nous avons une autre planche très caractéristique de la chute de l'Empire. Elle met en scène un barbier, ou coiffeur, généralement très avant-coureur de la mode. Il porte déjà une cocarde blanche et a retapissé son échoppe avec un papier recouvert de fleurs de lys et, après avoir rasé l'Empereur, il lui demande quatre sols au lieu de deux puisque sa mine est deux fois plus longue qu'à l'ordinaire. Il s'agit là vraiment de l'évocation de la chute de l'Empire et de l'arrivée des Monarchistes.

Nouvelle planche : cette planche de 1805 est tout à fait caractéristique d'une période intéressante pour Napoléon, il culmine et nous le voyons face à William Pitt, le ministre anglais, devant un globe terrestre, appelé "Plumb Pudding". L'Empereur se découpe un quart du globe, qui correspond à l'Europe, quand Pitt en découpe la moitié et la totalité des océans. De fait, cette redistribution politique de la géographie universelle aura des répercutions pendant tout le 19e siècle et les Anglais auront l'hégémonie des mers.

Plus qu'une exposition, ces caricatures sont une invitation à la réflexion sur la partialité de l'analyse historique, chaque peuple regardant son histoire par le prisme de ses intérêts.

Articles relatifs

copyright 2010 Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits